Tchad: opération à N’Djamena contre Boko Haram, 11 morts dont 5 policiers

tchadiensLa police tchadienne a fait tôt ce lundi matin, une descente musclée contre des membres présumés de Boko Haram dans un quartier de N’Djamena, la capitale tchadienne.

Selon Paul Manga, le porte-parole de la police, onze personnes ont été tuées, dont cinq policiers, cinq éléments de Boko Haram et un informateur de la police. La police a saisi au cours de la même opération, plusieurs ceintures bourrées d’explosifs.

Une opération menée suite au double attentat meurtrier du 15 juin dernier qui a fait, selon un nouveau bilan communiqué par le parquet, 38 morts dont les trois kamikazes dans la capitale tchadienne.

Avant cette opération, le parquet de N’Djamena avait déjà annoncé le démantèlement et l’arrestation d’une soixantaine de personnes dans le cadre de l’enquête sur les attentats de N’Djamena. «Une cellule active d’un réseau terroriste a été identifiée et démantelée. Soixante personnes ont été interpellées dont des ressortissants tchadiens, camerounais, nigérians et maliens», a affirmé le procureur de la République, Alghassim Kassim. Selon le lui, l’un des trois auteurs de l’attentat du 15 juin, tués pendant l’intervention des forces de sécurité, a été clairement identifié et les deux autres sont en cours d’identification.

Pour rappel, le 15 juin, deux attentats-suicides simultanés contre le commissariat central et l’école de police de N’Djamena ont fait 38 morts dont les trois kamikazes, et 101 blessés, selon un nouveau bilan communiqué par le parquet. Plusieurs personnes sont toujours hospitalisées, dont une dans un état grave.

Même si ces attaques n’ont pas été revendiquées, N’Djamena les avaient attribuées au groupe islamiste nigérian Boko Haram, qui a menacé directement à plusieurs reprises d’attaquer le Tchad. L’armée tchadienne est engagée en première ligne dans une opération militaire régionale depuis le début de l’année contre l’insurrection de Boko Haram, qui s’est étendue au-delà du nord-est du Nigeria vers les pays limitrophes: Tchad, Niger et Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.