Togo : Un troisième quai au Port de Lomé

Le chef de l’Etat togolais M. Faure Gnassingbé Eyadema a reçus la visite de M. Vincent Bolloré, le président directeur général du groupe Bolloré le 4 mars dernier. L’objet de cette visite était, la pose de la première pierre de lancement des travaux de construction d’un troisième quai au Port Autonome de Lomé (PAL).

Ce chantier d’un montant global de 300 milliards  de Franc CFA (640 204 846 dollars) est entièrement financé par Bolloré Logistics, un grand concessionnaire français présent sur de nombreux ports du continent africain.  Ceci, inscrit dans un vaste chantier de modernisation et d’extension du terminal a conteneur du Port de Lomé, devrait accueillir des navires porte-conteneurs d’une capacité atteignant 7.000 TEU et doubler en cinq ans, puis tripler en dix ans, la capacité du Port de Lomé.

En outre, à travers un tel projet, le groupe Bolloré entend moderniser le port autonome de Lomé et en faire une plateforme logistique de l’Afrique de l’Ouest. Ainsi, les résultats attendus de cet investissement sont très enchanteurs pour les autorités togolaises car, en plus de la création d’un millier d’emplois prévue ; M. Ninsao Gnofam, le ministre togolais des transports a indiqué une grande amélioration de l’activité du PAL. En effet, la construction de ce troisième quai vise à quadruplé le trafic du port de Lomé avec le traitement de 1,2 millions de conteneurs à un horizon proche contre seulement  300.000 conteneurs traités en 2010 avec près de 8.031.585 tonnes de trafic pour plus de 175 navires traités.

Cet investissement de grande envergure se veut très important pour le Togo dont, l’ouverture sur mer  en pleine concurrence avec les autres ports de la sous-région, représente aujourd’hui un passage de plus en plus privilégié pour les pays enclavés de la zone.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.