Mali : la Banque Mondiale soutient un projet agricole

Mali la Banque Mondiale soutient un projet agricoleLa Banque Mondiale a consenti de financer le secteur agricole du Mali. Par le biais d’un fonds géré par l’Association Internationale de Développement (IDA), l’Etat ouest-africain bénéficiera d’un prêt sans intérêt de 20 millions de dollars américains, avec comme objectif un accroissement et un progrès dans le domaine de l’agriculture.

Plus en détails, l’institution financière internationale encourage Bamako à continuer son actuel « programme de compétitivité et de diversification agricoles ». Ce, en s’appuyant sur les bases jetées lors de la première phase de ce projet. Cette étape visait à installer de nouveaux équipements d’irrigation et de transformation de produits agricoles. Ainsi, des standards technico-commerciaux ont pu être élaborés. Ce qui constitue une avancée notable pour l’agriculture malienne dans le domaine des bonnes pratiques agricoles. A titre d’illustration, cela a permis à la mangue locale d’être commercialisée au niveau international.

Toujours dans la même logique, il faudra parvenir, dans le cadre de la seconde étape de ce projet,  à de meilleurs résultats à l’issue des campagnes agricoles, incluant également l’élevage. Pour ce faire, la Banque Mondiale s’est engagée, par la bouche de son responsable local, de contribuer au développement de l’agriculture commerciale dans les aires rurales du Mali. Un désir confirmé par le chef de projet de l’institution financière : tout en valorisant les produits de l’agriculture, celle-ci compte soutenir les PME agricoles porteuses.

Pour le moment, 270 de ces entreprises sont fonctionnelles. A côté de ce gros lot, 200 autres compagnies vont s’ajouter au cours de cette seconde phase du projet. Une autre source de motivation pour la Banque Mondiale, c’est que la gent féminine, constituant la grande partie des paysans maliens, jouira majoritairement de toutes ces initiatives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.