La France n’interviendra pas militairement en Libye

mesrataLe ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius a démenti mardi, toute volonté de son pays d’intervenir militairement contre l’organisation Etat Islamique (EI) en Libye.

Les ministres des Affaires étrangères d’une vingtaine de pays de la coalition anti-Daech, dont l’Américain John Kerry, s’étaient réunis mardi à Rome en Italie, pour discuter d’une éventuelle intervention militaire en Libye, qui traverse une situation chaotique depuis la chute de l’ancien régime de Mouammar Kadhafi.

Cette réunion à laquelle participaient de plus de 20 pays, avait pour objectif de faire un bilan de la lutte contre le groupe jihadistes État Islamique, qui semble avoir cédé du terrain en Syrie et en Irak mais est en pleine progression en Libye.

« Il n’est absolument pas question que nous intervenions militairement en Libye », a confié Fabius à la presse en marge de cette rencontre. « Je ne sais pas de quelle source cela provient. Un petit groupe fait pression, mais ce n’est pas la position du gouvernement » a tenu à préciser le ministre français.

En revanche il a avoué que  «ce qui est vrai, c’est que nous sommes préoccupés par la montée de l’EI en Libye, et c’est pourquoi il faut pousser à la formation d’un gouvernement d’union nationale».

Pour le chef de la diplomatie française, toute  autre perspective n’est pas d’actualité, car une fois le gouvernement formé et approuvé par le Parlement, il sera alors en mesure de recevoir le soutien de la communauté internationale, en particulier pour s’assurer qu’il puisse siéger à Tripoli.

Fabius n’a pas néanmoins, exclu de demander des sanctions contre les « personnalités qui se mettraient en travers du chemin » de la formation du gouvernement d’union nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.