Distribution des revenus pétroliers au Ghana

Ce mercredi  02 mars se tenait au sein du parlement ghanéen à Accra une réunion qui avait pour objectif de décider de la méthode adéquate avec laquelle seraient affectées les richesses du pétrole. Notons que ce pays regorge de nombreuses ressources telles que : le cacao  où  il est classé deuxième mondiale derrière la cote d’ivoire, l’or où il figure deuxième producteur  d’Afrique et bien d’autres…

Le pays rejoint, aujourd’hui le club des pays exportateurs de brut. Cette nouvelle datant de décembre dernier à cause  de sites importants  de gisements découverts au large des cotes ghanéennes fait de ce pays une perle.

Les parlementaires ont voulu en ce jour décider de la méthode de gestion que suivra la distribution des ressources. Le projet de loi adopté qui ressort de cette rencontre, met l’accent sur des précisions quant aux quotas des ressources. C’est au total 70% des richesses générées par le pétrole qui seront alloués aux projets de développement du pays. Le point sur lequel les parlementaires se sont sérieusement attardés est la question de du pourcentage qui revient à la région qui sert de bases d’installations des usines pétrolières. En effet, le parlement entend allouer 10% des revenus  du pétrole produit. Le vote de ce mercredi s’est vu coïncider avec une mission de routine du Fonds Monétaire International (FMI) dans ce même pays. Le FMI affirme une confiance quant  aux jours avenirs, « le Ghana devrait enregistrer cette année une croissance d’environ 13%, due  à la moitié des revenus du pétrole »

Les perspectives sont heureuses pour ce pays, en ce sens qu’en plus de l’or du bois et du cacao, le Ghana pourra faire vivre sa population des revenus du pétrole qui serait sans doute la principale  source de revenus dans le futur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.