Tanzanie : La ministre Asha-Rose Migiro parmi les 36 candidats à l’investiture de CCM

asha-rose-migiroLa ministre de la Justice Asha-Rose Migiro a annoncé mardi à Dodoma, sa candidature à la présidence du parti Chama Cha Mapinduzi (CCM), un poste auquel postulent déjà de nombreux candidats.

La dernière prétendante déclarée, est venue s’ajouter au nombreux cadres dont le vice-président de la république, Mohamed Bilal, le premier ministre, Mizengo Pinda, le ministre des A.E, Bernard Membe, ainsi que les anciens Premiers ministres Edward Lowassa et Frederick Sumaye.

Asha-Rose Migiro est la quatrième femme parmi les 36 candidats en lice – la liste n’est pas encore définitive – que le congrès du CCM départagera le 12 juillet.

«J’ai décidé d’entrer dans la course à l’investiture présidentielle du parti, afin qu’il continue à diriger le pays et à appliquer son programme politique », a déclaré à la télévision publique, Mme Migiro, ancienne secrétaire générale adjointe des Nations unies, peu après s’être procuré les documents nécessaires à la candidature au siège du CCM à Dodoma, capitale du pays.

Le président Jakaya Kikwete, dont le second mandat s’achève à la fin de l’année, ne se représente pas conformément à la Constitution, bien que la rumeur lui ait prêté un temps l’intention de se maintenir au pouvoir. La Tanzanie est entourée de pays où l’on prête au chef de l’Etat la volonté de contourner ou de modifier la Constitution pour rester en place: République démocratique du Congo, Rwanda et Burundi.

Charles Makongoro Nyerere, le fils du premier président du pays en 1964, Julius Nyerere, ainsi qu’Ali Karume, le fils du premier président de l’archipel semi-autonome de Zanzibar, ont eux aussi décidé de tenter leur chance.

Déjà 36 candidats sont en lice pour l’investiture du parti au pouvoir en Tanzanie à l’élection présidentielle qui désignera le 25 octobre le successeur de Jakaya Kikwete, qui ne se représente pas conformément à la Constitution, ont rapporté mardi les médias locaux.

Les dirigeants des principaux partis de l’opposition tanzanienne ont également commencé leur processus de nomination.

Ibrahim Lipumba, chef du Front civique uni (CUF), qui détient 35 sièges sur 357 au Parlement et qui participe à la coalition qui dirige Zanzibar, a annoncé son intention de se présenter à l’investiture unique de l’opposition.

Le Chadema (Parti pour la démocratie et le développement), le CUF, la Convention nationale pour la construction et la réforme (NCCR) et la Ligue nationale pour la démocratie (NLD) s’étaient accordés en octobre dernier à présenter un seul candidat en octobre 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.