Un sac plein d’argent dans la voiture d’une élue fait monter la tension à Madagascar

deputes-madagascarAprès la découverte de 240 millions d’ariarys (80.000 €) dans la voiture d’une élue, la situation se tend encore à Madagascar. Les députés ont ouvert une enquête parlementaire ciblant l’exécutif pour «tentative de corruption» et la chaîne de télévision Viva a été coupée par les autorités.

Selon le site jeuneafrique.com, «la chaîne de télévision Viva, propriété de Andry Rajoelina, a été coupée mardi par les autorités, quelques heures après l’interpellation d’une députée de la formation politique de l’ex-homme fort de Madagascar».

Après la violente altercation entre les forces de l’ordre et une députée, dans la nuit de lundi à mardi, qui a abouti à la découverte de près de 240 millions d’ariarys dans le coffre de voiture de l’élue, les deux parties tentent de se justifier. La police affirme en effet avoir interpellé la députée de l’opposition Lanta Rakotomanga en flagrant délit avec cette forte somme d’argent dont la provenance et la destination ne sont pas connues.

Les députés ont répliqué le lendemain en ouvrant une enquête parlementaire ciblant l’exécutif pour «tentative de corruption». L’enquête porte sur le retrait fin de mai de 17 milliards d’ariarys, soit 5,7 millions d’euros, de la Banque centrale. Les députés soupçonnent l’exécutif d’avoir utilisé cette somme pour tenter de corrompre des parlementaires lors du vote de la destitution du président, il y a deux semaines.

De son côté, l’avocat de Lanta Rakotomanga, explique que les 240 millions d’ariarys retrouvés dans le coffre de sa cliente proviendraient de son parti, le Mapar d’Andry Rajoelina, et devaient servir au financement de la campagne électorale des municipales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.