Côte d’Ivoire : Les responsables des crimes postélectorales ne seront plus jugés à la CPI

Il n’ y aura plus de nouveau transfèrement des responsables des crimes postélectorale 2010-2011, à la Cours pénale internationale, a annoncé dimanche le président ivoirien. Allassane Ouatara, a donc décidé que les présumés responsables de ces crimes seront désormais jugés en Côte d’Ivoire. « Les personnes responsables d’atrocités seront jugées et continueront d’être jugées (…) en Côte d’Ivoire par la justice ivoirienne, quelque soit les opinions nationales ou internationales » a déclaré M. Ouattara, lors d’une rencontre avec les « victimes », retransmise à la télévision nationale.

alassane ouatara

Toutefois, a martelé le président de la république, le jugement par la justice ivoirienne des responsables des crimes postélectorale ne sera impartial  « Nous n’allons épargner personnes (…) où que ce soit sur le territoire national ».

Allassane Ouattara, n’a pas manqué d’appeler les pro-Gbagbo à demander « pardon » au peuple ivoirien. Ceux-ci, ont été toujours considérés comme des protagonistes majeurs de la crise. D’ailleurs, depuis la fin de la crise postélectorale, les personnes inculpées par la justice ivoirienne sont principalement des partisans de l’ancien président Laurent Gbagbo. Son épouse Simone Gbagbo a été récemment condamnée à Abidjan à 20 ans de prison.

En tout cas, pour Allasane Ouattara, « S’ils ne demandent pas pardon aux Ivoiriens et aux victimes pour ce qu’ils ont fait, il n’y aura pas de grâce (présidentielle), il n’y aura pas d’amnistie. Je veux que cela soit clair », a t-il fermement déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.