Mozambique : Deux suspects aux arrêts pour le meurtre d’un juriste franco-mozambicain en mars

Les deux présumés responsables de l’assassinat du juriste Franco-mozambicain, Gilles Cistac, sont depuis quelques jours entre les mains de la police de Maputo. Les dénommés Lucio Manuel et Arsenio Nhampossa, de race noire, ont été arrêtés la semaine dernière dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du juriste, abattu au mois de mars, a annoncé la police Maputo.

Maputo

Vendredi dernier, les deux suspects ont été présentés au tribunal de Maputo. La Cour a confirmé leur détention sur la base des charges apportées par la police, a-t-on appris du porte-parole du commandement de la police de Maputo.

ce dernier confie en outre que deux autres personnes qui seraient aussi impliquées dans l’assassinat du juriste, sont encore recherchées par la police. « Elles se trouvaient dans la voiture le jour de l’assassinat », a précisé le porte-parole de la police. Ce, en ajoutant que ces deux autres personnes « ne sont que les exécutants ». L’identité des commanditaires est également encore entrain d’être identifiée par la  police.

Le juriste franco-mozambicain, âgé de 53 ans, a été le 3 mars dernier en plein centre de Maputo par quatre hommes depuis une voiture, alors qu’il sortait d’un café. Constitutionaliste, Gilles Cistac, était de son vivant ouvertement critique du pouvoir mozambicain en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.