Kenya : L’inhumation des victimes du massacre de Garissa a débuté

L’enterrement des victimes du massacre de l’Université de Garissa ont commencé vendredi 10 avril 2014. L’inhumation est entamée alors que certains corps n’ont pas encore pu être formellement identifiés. A en croire les autorités en charge de l’opération d’identification des corps, « certains corps ont été identifiés par deux familles. Il est donc question de prendre les empreintes digitales pour déterminer avec certitude à qui appartient le corps », expliquent-ils.

Victimes

La levée de corps à la morgue de Nairobi, était empreinte de pleurs et de cris d’étudiants venus rendre un dernier hommage à leurs camarades morts sous les balles des insurgés islamistes somaliens Shebab, le jeudi 02 avril dernier. Devant l’entrée de la morgue, une vingtaine de cercueils vides, et des dizaines de photographies de victimes, ont été alignés.

Des dizaines de familles ont été appelées pour entrer en possession du corps de leurs proches avant de partir les enterrer, parfois à des centaines de km.

L’attaque de l’Université de Garissa, est la plus meurtrière au Kenya, depuis celle contre l’ambassade américaine par Al-Qaïda en 1998 (213 morts). L’essentiel des victimes sont des étudiants (142). Les autres des policiers et des soldats.

Le président Uhuru Kenyatta, a signé jeudi, des lettres pour chacune des familles des victimes, leur exprimant ses « condoléances et celles du pays tout entier » et promettant « qu’en tant que Nation, nous ne les oublierons jamais, comme nous ne pardonnerons jamais à ceux qui ont pris leur vie ». Selon la présidence, seules les Seules les familles de 130 victimes ont jusqu’ici reçu ce message. Les autres lettres seront « signées une fois que le processus d’identification » aura été achevé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.