Nigéria: 27 morts dans un double attentat

27 personnes ont trouvé la mort dans deux attentats meurtriers au Nigéria, survenus le mardi 24 février 2015.  Ces attentats, ont été perpétrés dans des gares routières bondées du nord-est du Nigéria, cibles des attaques du groupe islamiste Boko Haram. Ce drame, survient à cinq semaines à peine des élections générales, prévue le 28 mars prochain. 

attentat-voiture-explosion-bus-bombe
Boko Haram multiplie les attentats.

Le premier attentat, s’est opéré à Potiskum, la capitale économique de l’État de Yobe. C’est un bus bondé dans la gare de Tashar Dan-Borno, à la périphérie de la ville, qui a été visé par les insurgés de Boko Haram. Selon les premiers bilans obtenus  auprès des infirmiers de l’hôpital public de la ville qui a accueilli les victimes, 17 personnes ont été tuées et 27 autres blessées.

Potiskum avait déjà été victime d’un attentat kamikaze, dimanche dernier. La kamikaze était une fillette de 7 ans. Sept personnes avaient trouvé la mort, ainsi que la fillette. L’attentat avait été perpétré à Kasuwar Jagwal, un marché de vente et réparation de téléphones mobiles, à une heure d’affluence.

D’après, le responsable du syndicat des chauffeurs et un des conducteurs présents à la gare, l’explosion s’est produite peu après qu’un homme eut jeté un sac dans le coffre du véhicule avant d’essayer de monter à bord. L’on apprend que le bus visé, avait à son bord 12 personnes. Et, elles ont toutes péri dans l’explosion.

Le second attentat-suicide, a été perpétré à Kano, par deux hommes qui venaient de descendre d’un bus, apprend-on auprès du porte-parole de la police de Kano, Musa Magaji Majia. La scène s’est produite aux environs de 15H40 (14H40 GMT). L’explosion a « tué 10 personnes et blessé plusieurs autres », précise le porte-parole de la police.

Depuis 2009, l’insurrection de Boko Haram et sa répression par les forces nigérianes ont fait plus de 13.000 morts et 1,5 million de déplacés au Nigeria, essentiellement dans le nord-est du pays, où les combattants de Boko Haram contrôlent des pans entiers de territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.