RDC : Les élections présidentielles programmées le 27 novembre 2016

La population de Kinshasa, choisira un nouveau président, le 27 novembre 2016. Cette date des élections a été fixée, par la commission électorale congolaise (Ceni). Ce  « calendrier électorale » très attendu, a été délivré  « sous contrainte des bailleurs de fonds et des Etats-unis », relève Gaspard-Hubert Lonsi Koko, président du parti d’opposition, Rassemblement pour le Développement et la Paix au Congo (RDPC).

Joseph kabila
Joseph Kabila pourrait ne plus être le président de la RDC en 2016

Kinshasa,  dispose donc de moins de deux ans pour organiser sept scrutins électoraux. Les présidentielles, vont être couplées avec les législatives, au 27 novembre 2016. Une échéance conforme à la Constitution congolaise. Mais, bien avant le calendrier électoral, prévoit la tenue des élections locales, pour le 25 octobre 2015. Et, ensuite les élections sénatoriales du 17 janvier 2016 et celles des gouverneurs de provinces le 31 janvier 2016.

La publication de ces calendriers, intervient quelques semaines après les manifestations meurtrières de mi-janvier, pour protester contre un projet de loi électorale. Ce projet de loi, soutient l’opposition congolaise, devait permettre au président Joseph Kabila, de se maintenir au pouvoir jusqu’en 2017. Pour les parties de l’opposition, la principale crainte que soulève ce calendrier électorale « très serré », est le financement.

L’argent nécessaire pour l’organisation de ces scrutins reste encore « très théorique », pour l’opposition. Ceci, même si les Etats-unis se sont déclarés partant pour aider au financement des scrutins, et si le président de la CENI, l’abbé Malu-Malu, a « déjà convenu avec le Premier ministre un plan de décaissement ». Le montant global prévisionnel de ces élections a été fixé à 1,4 milliards de dollars. « Il sera très facile pour la CENI de prendre le prétexte du manque d’argent pour repousser les élections », craint Gaspard-Hubert Lonsi Koko. Surtout que la CENI, lors de la publication du calendrier électorale a averti que la tenue de ce scrutin dépendrait de plusieurs « contraintes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.