Algérie : Nouvelle grève des enseignants de l’enseignement secondaire et technique

Les enseignants du secondaire, réunis au sein du Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Cnapest) ont observé toute la journée de lundi 16 février 2015, un mouvement de grève sur toute l’étendue du pays.  Ce débrayage, intervient après celui organisé les 10 et 11 février derniers par la Coordination des syndicats autonomes (CSA).

enseignant-algerie-greve

Le Cnapest, a décidé d’exprimer une fois de plus son ras-le-bol, car  les réunions tenues la semaine dernière avec des représentants de la ministre, et non pas avec la ministre, n’ont pas été satisfaisant pour les grévistes. «Nous avons malheureusement décidé de maintenir notre grève, vu l’expérience amère que nous avons déjà vécue avec le ministère», s’est indigné le coordinateur du Cnapest, Nouar Larbi.

Les revendications de ce syndicat membre de la CSA, sont entre autres la révision du statut particulier, le régime indemnitaire et les salaires. En particulier la révision du décret 12/240 relatif au statut particulier de 700.000 fonctionnaires du secteur, de la réintégration automatique de tous les fonctionnaires après 10 et 20 ans de service, ainsi que celle des contractuels et des suppléants, le reclassement des professeurs des lycées techniques et le droit aux postes adaptés et la révision du système éducatif.

Pour le Cnapest, si ces les négociations n’aboutissent pas avec madame la ministre en charge de l’éducation, le débrayage pourrais être reconduis. L’on apprend que les autres syndicats membres du CSA (CLA, Satef, Unpef, Snapap, Snapep, SNTE), ont décidé de prendre position sur la mesure à prendre après une autre réunion de l’intersyndicale, jeudi prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.