Niger : une dizaine de présumés combattants de Boko Haram aux arrêts

Plusieurs dizaines de ressortissants Nigériens, présumés membres de la secte islamistes Boko Haram, ont été interpellés, près de Zinder, dans le sud du Niger, a indiqué le gouverneur de la région, Kalla Moutari. Il révèle que les suspects ont été  « renvoyés et pris en charge par la cellule antiterroriste à Niamey ».

boko haram

La zone de Zinder, où les suspects ont été interpellés, est située à 400 KM de la zone de Diffa. Cette deuxième ville du pays, a été visée le 06 février, par une première série d’attaques meurtrières au Niger. Les suspects interpellés « permettront après les investigations d’établir s’il s’agit réellement des combattants de ces islamistes armés », a indiqué le gouverneur.

Il révèle en outre que es suspects ont été arrêtés durant les contrôles mis en place par les autorités, notamment à l’entrée de la ville de Zinder, pour faire face à l’afflux d’habitants fuyant Diffa après les violences, a expliqué le gouverneur. Ces derniers, apprend-on, étaient infiltrés parmi les déplacés fuyant les attaques de Boko Haram. Selon les statistiques officielles, l’on dénombre déjà près de 10 000 personnes qui ont quitté la ville de Diffa pour Zinder.

Depuis le 09 février, le parlement du Niger, a autorisé l’armée du pays nationale à entrer au Nigeria, son grand voisin du sud, pour participer à la force régionale chargée de combattre les insurgés islamistes. Depuis fin 2014, c’est près de 3.000 soldats nigériens sont déployés dans la zone frontalière du Nigeria.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.