RDC : l’ONU suspend son aide à Kinshasa pour la lutte contre les FDLR

L’Organisation des nations unies n’apportera plus son soutient à Kinshasa dans le cadre des opérations de l’armée congolaise contre les rebelles rwandais des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), a annoncé l’organisation internationale. Cette suspension d’aide, est conséquente  à un désaccord sur la désignation dans l’est du pays de deux généraux accusés de violations des droits de l’Homme.

FDLR
Rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda

Cette suspension de l’ONU, intervient trois jours seulement avant la fin du délai accordé aux autorités de Kinshasa pour remplacer les deux officiers contestés. Ces remplacements, concernaient les généraux, Bruno Mandevu et Sikabwe Fall. Et, l’ONU avait donné jusqu’au vendredi 13 février 2015, aux autorités de Kinshasa d’écarter ces généraux.  Ces derniers, sont considérés par la mission des Nations Unies, la Monusco, comme étant des responsables ou complices de graves violations de droit de l’homme qui se sont déroulées dans l’est de la RDC.

Cette condition posée par l’ONU, est loin d’être respectée par le gouvernement de Kinshasa. Car, au cours d’une conférence de presse donné il y a quelques jours, le porte-parole du gouvernement Lambert Mbendé, avait formellement soutenu le gouvernement de Kinshasa ne remplacera pas les deux hommes. En plus, pour que ces deux généraux soit exclus, « ils devraient avoir fait l’objet d’une condamnation par notre justice militaire, or il n’y a rien de tel », avait-il indiqué.  En tout cas, les Nations Unies, ont déjà mis leur menace à exécution et le gouvernement de Kinshasa est aujourd’hui seul à faire face aux rebelles rwandais des FDLR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.