Burkina-Faso: Les corps des victimes burkinabés du crash d’Air Algérie regagnent le pays

Les corps de la vingtaine de ressortissants burkinabés, qui ont trouvé la mort dans le crash d’Air Algérie, sont arrivés hier mardi 13 janvier 2015 à Ouagadougou, aux environs de 15h30mn. Ils ont été identifiés et ont quitté la Paris (capitale de la France) par un vol spécial, pour rejoindre leurs familles. D’après le général Gilbert Diendéré, chargé du comité de crise, 17 cercueils et urne ont été affrété dans le vol d’Air Algérie, qui a assuré le transport des victimes.

 les débris de l'avion 

Le reste des deux autres victimes est attendus à Ouagadougou pour le 15 mars 2015. Le crash du vol AH 5017 d’Air Algérie survenu le 24 juillet 2014, avait fait 116 morts. Ce vol qui devait relier Ouagadougou à Alger, s’était écrasé dans le nord du Mali, seulement 32 minutes environ après son décollage.

Ce crash avait coûté la vie à 23  burkinabé, 54 ressortissants français. Les autres victimes venaient du Liban, d’Algérie, d’Espagne, du Canada, d’Allemagne et du Luxembourg. Mais, d’après le général Diendéré, c’est seulement 115 victimes qui ont identifiées à l’issue de l’opération de fouille.

Et, malgré la fouille instance sur le site du crash, les experts internationaux n’ont pas pu retrouver le corps d’un des passagers de l’avion. La victime était de nationalité algérienne.

Pour les causes du crash, le général souligne que les enquêtes se poursuivent. Elles sont menées par le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) français et pourrait « prendre un an », indique le chargé du comité de crise.

Une veillée de prière en mémoire des victimes s’est tenue mardi jusqu’à l’aube dans un centre culturel appelé palais des sports Jean Pierre Guingané.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.