Annulation de la dette du Congo au Club de Paris

L’ambassadeur de France au Congo, Mr Jean-François Valette, a annoncé à Brazzaville l’annulation effective de la dette de plus de 6 milliards de dollars US contractée par le Congo auprès du Club de Paris, un groupe informel de créanciers publics dont 19 pays développés sont membres permanents et qui a pour but de trouver des solutions coordonnées et durables aux difficultés de paiements des nations endettées. Cette enveloppe représente la totalité de la dette du Congo à l’égard de ses créanciers regroupés au sein du club de Paris, depuis l’accès du pays en janvier 2010 au point d’achèvement de l’initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE).
La France a ainsi pour sa part annulé près de 885 millions de dollars et consenti un effort bilatéral additionnel pour les créances d’aide publique au développement à hauteur de 566 millions de dollars US. Elle a ainsi annulé près de 3.5 milliards de dollars US depuis 2004. Un premier contrat de désendettement et de développement (C2D), couvrant la période 2010-2014 pour un montant de 109.5 millions de dollars US avait été signé le 29 septembre 2010 entre le Congo et la France. Son principe consiste à convertir en don les échanges d’aide publique au développement (APD) : le Congo honore les échéances de sa dette, qui lui sont ensuite reversées par la France, afin de financer des programmes de développement définis conjointement avec la société civile.
Pour l’année 2011, deux programmes dans le domaine des infrastructures et deux dans les secteurs sociaux ont été retenus. Les efforts du C2D seront concentrés sur la ville de Brazzaville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.