Zimbabwe : Coentreprise avec la Russie pour l’exploitation de platine

Les gouvernements zimbabwéen et russe viennent de lancer une coentreprise pour l’exploitation d’une mine de platine à Darwendale (70 km à l’est de Harare) ; le tout pour un investissement de 4,8 milliards de dollars US. La signature de l’accord officialisant le lancement de cette coentreprise s’est déroulée mardi dernier à Harare, en présence du président zimbabwéen Robert Mugabe et du ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

Lavrov-Mugabe
Dotée d’une superficie de 6.500 hectares, la mine de Darwendale devrait commencer à produire du platine en 2017. Selon les prévisions, elle aura une production annuelle 530.000 onces de platine dès 2021, ce qui en fera la plus grande mine de platine du Zimbabwe.

 « Elle sera développée en trois phases », a indiqué Hesphina Rukato, président du groupe minier zimbabwéen Great Dyke Investments. La première phase allant de 2014 à 2017 sera consacrée aux travaux d’exploration, à la mise en place des infrastructures et des installations minières. Ensuite, la deuxième phase allant de 2018 à 2021 consistera à créer véritablement la mine et à étendre sa capacité de concentration afin qu’elle produise annuellement 530.000 onces de platine. Enfin, pendant la dernière phase qui ira de 2022 à 2024,la mine sera développée davantage afin que sa production augmente jusqu’à 800.000 onces de platine par an. Au demeurant, ce projet va générer 2.000 emplois au cours de sa première phase et environ 5.000 emplois lors de chacune des deux dernières phases.

Selon M. Rukato, l’exploration de cette mine a commencé en 2006, mais suspendue, faute de moyens financiers.

Le Zimbabwe est le troisième producteur mondial de platine, après l’Afrique du Sud et la Russie. Il possède les deuxièmes plus grandes réserves de ce minerai au monde, juste après l’Afrique du Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.