Congo : Arrestation des suspects pour agression contre un journaliste

Cinq individus suspectés d’avoir agressé le journaliste camerounais Elie Smith, de la télévision congolaise MNTV, ont été arrêtés lundi par la police congolaise et présentés à la presse.

braqueurs-chez-elie-smith2
L’agression de M. Elie Smith avait eu lieu dans la nuit du 9 au 10 septembre 2014. Quatre hommes armés s’étaient introduits chez lui, l’avaient dévalisé puis violé sa sœur, avant de s’enfuir. Selon le directeur général de la police congolaise, Jean-François Ndenguet, les cinq suspects arrêtés ont reconnu les faits. En guise de preuves à charge, le chef de la police a présenté à la presse quelques affaires volées chez le journaliste et retrouvés chez les suspects, de même que des armes blanches leur appartenant.

Selon l’ONG Reporters Sans Frontières (RSF), les motifs de cette agression seraient d’ordre politique. Et pour cause, les émissions de M. Smith seraient mal vues par le pouvoir en place. « Le scénario du braquage cacherait en réalité une expédition punitive », estime RSF.

Pour sa part,M. Smith qui a identifié l’un de ses agresseurs parmi les 5 suspects, a demandé à la police d’aller plus loin dans ses investigations. Il estime en effet, que son agression a été commanditée par d’autres personnes. « Je pense qu’il doit y avoir un commanditaire derrière ces hommes, sinon je ne comprends pas comment ils peuvent opérer avec des fusils d’assaut et des rangers », a-t-il déclaré.

Elie Smith est l’animateur de « La Grande Interview », une émission hebdomadaire diffusée sur la MNTV, chaine appartenant à Maurice Nguesso, le frère aîné du président Denis Sassou Nguesso. Ce dernier qui dirige le Congo depuis 30 ans, est soupçonné par l’opposition de vouloir modifier la Constitution du pays afin de briguer un nouveau mandat en 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.