Bientôt des postes frontières mixtes en Afrique de l’Ouest

Trois contrats pour les études de faisabilité, de conception et de construction de postes frontières mixtes en Afrique de l’Ouest ont été signés  à Abuja au Nigéria. Ils seront financés par l’Union Européenne pour un montant total de 50.5 millions de dollars US. Les postes seront implantés à Seme, à la frontière entre le Nigéria et le Bénin, à Noepe, à la frontière entre le Ghana et le Togo et à Malanville, à la frontière entre le Bénin et le Niger.
Les contrats ont été signés dans le cadre du soutien de l’Union Européenne aux activités régionales en Afrique de l’Ouest dans le domaine des transports du neuvième Fonds européen de développement (FED) pour un montant total de 111.5 millions de dollars US.
La formation des agents de douanes qui seront employés dans ces postes a déjà démarré. La création de ces postes frontières devrait favoriser l’intégration des populations. Les formalités frontalières aux postes concernés dans le cadre du protocole régional sur la libre circulation des personnes et des biens s’en trouveront également facilitées. Les citoyens de la communauté pourront ainsi bénéficier des opportunités offertes dans la région pour créer des emplois, pour contribuer au développement économique et améliorer le bien-être des populations.
Un contrat similaire sera signé en juillet 2011 pour la sélection d’une Société pour étudier la conception détaillée d’un poste frontalier mixte entre le Nigéria et le Cameroun, les deux pays ayant déjà signé un protocole d’entente pour l’étude le 29 mars 2009.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.