Rwanda : Perpétuité pour ancien officier de la garde présidentielle.

Joel Mutabazi, un ancien officier de la garde présidentielle rwandaise a été condamné mercredi à la prison à vie, à l’issue d’un procès au cours duquel il était accusé de terrorisme. Il s’était réfugié en Ouganda, avant d’être livré au gouvernement rwandais en octobre 2013. Quelques mois plus tard, il a été traduit en justice, pour répondre à plusieurs chefs d’accusation tels que, complot contre le président et le gouvernement rwandais, diffusion de fausses informations, détention illégale d’armes à feu, et désertion.

joel
Son procès, qui s’est ouvert le 28 janvier 2014 devant une Cour martiale, s’est achevé mercredi après d’ultimes plaidoiries devant le parquet de Kigali. Reconnu coupable de tous les chefs d’accusation pesant contre lui, M. Mutabazi a été condamné à la perpétuité. Plusieurs membres de son entourage, dont son frère, son oncle et sa belle-sœur, ont également écopé de peines de prison allant de 5 à 37 ans.

L’accusé, qui assurait lui-même sa défense depuis que son avocate l’a quitté pour non-respect de la ligne de défense adoptée, a clamé son innocence. « Les accusations contre moi son inventées », a-t-il déclaré, tout en demandant aux juges d’ordonner sa « libération immédiate », après avoirqualifié « la procédure judiciaire d’illégale ».

Selon le parquet, le lieutenant Mutabazi et ses coaccusés sont responsables de plusieurs attaques à la grenade survenus au Rwanda depuis 2010. Il a par ailleurs estimé que ses droits en tant que réfugié avaient été violés. Et de fait, il avait été livré clandestinement au Rwanda par l’Ouganda, alors qu’il possédait légalement le statut de réfugiés. Le HCR (Haut Commissariat des l’ONU aux réfugiés) avait ainsi accusé les autorités ougandaises d’avoir failli à leur devoir de protection des réfugiés, tel que formulé par le droit international.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.