Soudan : Interdiction de construire de nouvelles églises

Au Soudan, le gouvernement a décidé d’interdire la construction de nouvelles églises dans le pays, en raison de la diminution de la communauté chrétienne. Cette nouvelle, annoncée le 13 juillet par le ministère soudanais des Affaires religieuses, n’a pas manqué de susciter de vives réactions.

sudann

Selon le ministre Shalil Abdullah, chargé des Affaires religieuses, la communauté chrétienne s’est considérablement réduite après la sécession du Soudan du Sud.

Aussitôt après la décision de bloquer tout permis de construction d’une église, le secrétaire général du Conseil des Eglises du Soudan (SCC), Kori El Ramli, a exprimé son désaccord via les ondes d’une radio locale. Selon lui, « la décision ministérielle est contraire à la Constitution du pays.  Les chrétiens soudanais bénéficient de la liberté de culte, au même titre que n’importe quel autre citoyen du pays ».

Faut-il rappeler que la communauté chrétienne du Soudan a récemment dénoncé diverses discriminations à son encontre. Ainsi, au cours d’une visite au siège de la fondation AED (Aide à l’Eglise en Détresse) en Allemagne, l’évêque sud-soudanais Eduardo Hiiboro Kussala a affirmé que « la situation juridique des chrétiens au Soudan est véritablement préoccupante et de nombreux prêtres ont été expulsés et les évêques sont contraints au silence parce qu’ils ne peuvent exprimer leurs propres opinions ».

Une note relayée par l’agence vaticane Fides a récemment affirmé que « les chrétiens soudanais sont considérés et traités comme des  citoyens de deuxième classe ».

En tout état de cause, la situation de la communauté chrétienne au Soudan semble inquiétante ,ce qui rappelle l’histoire récente de Meriam Yahia Ibrayim Ishaq, la jeune femme qui a risqué la peine de mort à cause de sa foi chrétienne.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.