Ouganda : Repli stratégique d’Orange

telkomLe groupe Orange vient de faire un nouveau pas dans le cadre de l’optimisation de son portefeuille à l’échelle internationale. En effet, Orange Ouganda vient conclure une transaction avec le groupe Africell, permettant ainsi à ce dernier de devenir actionnaire majoritaire . Bien que le groupe ait placé l’Afrique et le Moyen Orient au cœur de sa stratégie de développement, une optimisation lui permettant de réduire sa dette s’impose. Le communiqué officiel du groupe n’a pas donné le montant de la transaction mais des sources proches du dossier auraient avancé des chiffres avoisinant les 10 millions de dollars.
Après avoir conquis l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale, l’entreprise historique française se retire stratégiquement de l’Afrique de l’Est. La filiale Orange Ouganda a été créée il y a près de 6 ans et comptait environ 620.000 clients à la fin de l’exercice 2013. En cédant ses actifs, Orange lègue un potentiel de chiffre d’affaires annuel de 30 millions de dollars à Africell. L’année dernière déjà, Orange annonçait la cession de ses actifs en République Dominicaine pour une somme de 1,1 milliard d’euros. A ce jour, cette société reste un géant mondial de la télécommunication. Implantée dans plus d’une vingtaine de pays,  elle compte plus de 100 millions de clients à travers le monde et un chiffre d’affaires de plus de 4 milliards de dollars.
Pour les experts, ces mécanismes d’optimisation témoignent de la concurrence de plus en plus croissante dans le secteur de la télécommunication. Bien que le secteur reste en expansion, la compétitivité s’annonce rude et les compagnies doivent justement optimiser leurs portefeuilles. Les résultats négatifs ou faibles de certaines régions peuvent impacter négativement l’activité du groupe dans son ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.