Sénégal : Financement par la BID du secteur énergétique

pse-senegalLe Plan Sénégal Emergent (PSE) a reçu un soutien de la Banque Islamique de Développement (BID) avec le financement par l’institution de deux projets énergétiques opérationnalisant le « Plan de relance intégré de l’électricité », un axe prioritaire du PSE.
L’accord a été signé mercredi dernier à Dakar, entre le ministre sénégalais de l’Economie et des finances, Amadou Ba, et le vice-président chargé des opérations de la BID, Birama Boubacar Sidibé. En vertu de cette convention, la BID  accorde au Sénégal une enveloppe de 87,2 milliards de FCFA, soit environ 165,4 millions de dollars. « Une partie de cette somme, soit 39,4 milliards de FCFA, va être allouée à un projet d’interconnexion électrique entre le Sénégal et la Mauritanie », a déclaré Amadou Ba.
Ce projet, visant à valoriser le champ gazier de Banda en Mauritanie, est cofinancé avec l’Agence française de développement (AFD) et la Banque mondiale. Il va permettre de réduire le coût de l’électricité au Sénégal par les échanges transfrontaliers d’énergie entre les deux pays. Le ministre sénégalais de l’Economie et des finances a ajouté, «  que cela permettrait aussi d’accélérer l’intégration économique régionale ».
L’autre partie du prêt, soit 43,3 milliards de FCFA, est destinée à la ligne de transport électrique Kounoune-Patte d’oie-Mbour- Kaolack, au centre du Sénégal.
M.Sidibé a réitéré « l’engagement de l’institution à appuyer les autorités sénégalaises », ajoutant que « la problématique de l’énergie et le déficit énergétique dans ses Etats membres sont au cœur des préoccupations de la banque ». « La BID avait annoncé un soutien de 1,1 milliard de dollars au Plan Sénégal Emergent. Avec la signature de ces deux conventions énergétiques, elle a déjà concrétisé ses engagements à hauteur de 346 millions de dollars », a–t-il précisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.