Tanzanie : Assassinat d’une albinos

albinoss Munghu Lugata,  une femme  albinos  de  40  ans, a été sauvagement tuée dans le nord-est de la Tanzanie,  portant ainsi, à 73 le nombre d’albinos assassinés  dans  ce pays depuis 2000.  Deux guérisseurs traditionnels  suspectés  d’être impliqués  dans ce meurtre, ont été arrêtés par la police.
Selon l’ONG Under the Same Sun,  le corps  de  la victime,  gravement mutilé,  a été retrouvé devant son domicile  par un proche-parent.Elle a été amputée de sa jambe  gauche  et  de plusieurs doigts de sa main gauche. Il  ne  s’agit  pas  là d’un acte fortuit.   Bien  au  contraire,  les  mutilations   d’albinos  sont  des  pratiques  fréquentes en Tanzanie.  Les guérisseurs traditionnels attribuent au corps  des albinos  des pouvoirs magiques.  Aussi  n’hésitent-ils  pas à  commettre  des  actes  de  barbaries  pour se procurer cheveux, ongles, peau, entre autres.
Selon les superstitions,  ces organes, mélangés à des potions magiques secrètes,  garantissent  le succès et la fortune.  Les clients des guérisseurs  et des  sorciers  ne  rechignent  pas  à  investir d’énormes sommes dans  ces pratiques macabres.
D’après  l’ONG  Under  The Same Sun,  les périodes électorales  sont  celles où  les albinos sont  le  plus  souvent  victimes  d’agression  et  de  meurtres.  La  « demande au marché noir de membres  d’albinos »  monte en flèche durant  ces périodes.  Avec les élections d’octobre 2015  qui se profilent  à l’horizon, les albinos ont  donc  de  bonnes raisons de  « craindre pour leur vie »,  souligne l’ONG.
Le meurtre de Munghu  Lugata   vient rappeler une fois de plus,  les mauvais traitements dont peuvent  être  victimes  les albinos  dans certaines sociétés  d’Afrique. De nombreuses associations et ONG  œuvrent activement  pour lutter contre la discrimination de ces personnes souffrant d’albinisme  qui  est une maladie  génétique caractérisée par  une absence de pigmentation de la peau,  des poils,  des cheveux, et des yeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.