Rwanda : Prêt de la BAD.

basdLa semaine dernière la BAD  (Banque africaine de développement)  a annoncé avoir accordé un prêt de 76 millions de dollars au Rwanda, pour le financement  d’un programme d’appui  au développement  des compétences, de l’employabilité  et de l’entrepreneuriat au Rwanda (SEP II).
Il s’agit  de  la  deuxième opération d’appui budgétaire sectoriel concernant la promotion de la croissance inclusive, et à la réduction de la pauvreté. Le programme qui couvre trois années budgétaires  (2013 à 2016),  vise  plus précisément à consolider  les acquis  en matière  d’entrepreneuriat et de renforcement des compétences.
Les principaux bénéficiaires du programme SEP II sont les  femmes, les jeunes et les PME (Petites et Moyennes Entreprises). Les femmes constituent  52% de la population rwandaise,  et les jeunes 39%. Quant aux PME, elles représentent plus de 92, 6%  des sociétés du secteur privé, et emploient la majorité de la population active.
Il est à constater que le Rwanda avait accompli de remarquables  progrès  en matière  de développement des compétences et de main d’œuvre. Grâce à ces progrès,  le secteur privé  est davantage impliqué dans  l’enseignement et la formation technique et professionnelle.   Cependant,  le pays affiche encore un déficit de compétences d’environ 40%, qui, joint à  une faible productivité  du travail, freine la croissance et la compétitivité du secteur privé. Ce pays est  confronté à un certains défis tels que l’augmentation de la productivité du travail,  la création d’emplois décents et la réduction du  sous-emploi, estimé à 63%  pour les jeunes.
Le  programme d’appui de la BAD, vient à point nommé,  aider le gouvernement rwandais à relever tous ces difficultés.  Au demeurant, la BAD entretient des liens étroits avec le Rwanda.  Ainsi, au  cours des 40 dernières années, l’engagement de la Banque envers le Rwanda a-t-il totalisé plus de 1,7 milliard de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.