Rwanda : Un génocidaire condamné à la prison à vie.

desire-muyanzaLe génocidaire rwandais Désiré Munyaneza a été condamné à perpétuité par la justice canadienne. La Cour d’appel du Québec a rejeté son appel,  et ainsi confirmé la peine prononcée contre lui  par  Cour supérieure en 2009.
M.  Munyaneza  est  la  première personne au  Canada  à  être condamnée  en vertu  de la loi  sur  les crimes de guerre et crimes contre l’humanité.  La cour d’appel du Québec a estimé qu’il était  « à l’avant-scène du mouvement génocidaire  et qu’il avait joué  un rôle de  leader dans le déroulement des faits qui  lui sont reprochés ».  Il   était  poursuivi  pour avoir pris part au génocide,  et  plus précisément pour avoir  commis des viols et tué des civils dans la préfecture de Butare entre  avril et juillet 1994.  Il a été également  reconnu comme étant  le  chef de file d’une milice hutue qui  établissait, à la même époque, des barrages dans le sud du Rwanda.
Arrivé au Canada  en 1997,  M.  Munyaneza  a  été arrêté à Toronto 2005.  Son procès,  ouvert en 2007 , avait obligé le tribunal à se déplacer plusieurs fois au Rwanda, en Tanzanie et en France,  afin de recueillir des témoignages.  L’accusé avait contesté cette  procédure  qui  selon  lui,  ne rendait pas les témoignages crédibles. Il estimait également que certains  actes dont ont l’accusait  n’étaient  pas reconnus  comme crimes de guerre à l’époque du génocide. Mais tous ses arguments ont  été rejetés par le tribunal.
Le condamné à la prison vie  pour génocide,  devra purger  sa peine  dans un centre  pénitentiaire  québécois, et  ne pourra  demander une  libération conditionnelle  que  dans 25 ans. Selon son avocat, il a toujours la possibilité de  faire appel devant la  Cour Suprême du Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.