Ouganda : Refus de l’Exécutif à la hausse de salaires des députés

ouganda-ministre-financesLe ministère des Finances ougandais vient de donner une réponse négative à la demande des députés qui souhaitaient augmenter leurs salaires. Alors que ceux-ci gagnent déjà près de 6000 dollars net de salaire par mois, la requête voulait porter ce salaire à environ 6500 dollars. Pour le gouvernement, les deniers publics ne disposent pas de ressources suffisantes permettant de répondre favorablement à la demande des élus de la nation. Leur salaire représente déjà plus de 60 fois le salaire de base d’un fonctionnaire ougandais et leurs permet de vivre dans le confort, ce qui a suscité beaucoup de polémiques aussi bien à travers les médias que dans l’opinion publique.
Le principal argument que les députés ont trouvé pour appuyer leur démarche est que les députés des pays voisins touchent plus qu’eux alors qu’ils travaillent autant ou sinon moins. Le ministère des Finances n’a pas manqué de rappeler que l’Exécutif reconnait le « travail colossal » les députés mais que la hausse de leurs salaires ne figure pas dans les priorités. Le budget annuel de l’Etat est d’environ 12 milliards de dollars dont plus de 2 milliards proviennent de l’extérieur. Il serait donc irresponsable de creuser encore les caisses de l’Etat au bénéfice de ceux qui vivent aisément.
Par ailleurs, l’Ouganda pourrait perdre une partie des subventions extérieures, suite à la nouvelle loi qui sanctionne sévèrement l’homosexualité. Pour certains ténors de l’opposition, cette demande est « irrespectueuse envers le peuple » que ces députés sont sensés représenter. Alors que l’Ougandais moyen vit dans des conditions très difficiles, les députés devraient se concentrer sur les solutions visant à améliorer le niveau de vie de ceux qui en ont besoin plutôt que de se soucier de leurs propres intérêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.