RDC : Niet à un troisième mandat présidentiel.

kabila-3eme-mandatL’opposition et une partie de la majorité au pouvoir s’accordent sur le fait que le Président Joseph Kabila ne peut briguer un troisième mandat à la tête de la République Démocratique du Congo.
Arrivé au pouvoir après l’assassinat de son père en 2001, celui-ci est très contesté à cause des politiques de répression mises en place pour traquer ceux qui ne s’alignent pas sur les idéaux du régime.
Outre ces pratiques, le niveau et les conditions de vie des populations sont en deçà de la norme, raison pour laquelle les organisations internationales et certains Etats partenaires de la RDC ne cessent de déployer des efforts à plusieurs niveaux et dans des domaines divers pour venir en aide aux habitants de ce pays.
Caritas Congo, département technique de l’Eglise Catholique en RDC, est très opérationnel sur le terrain dans des domaines variés, à savoir les urgences, la santé, le développement durable, entre autres. En 2012, plus de cinq millions de personnes ont bénéficié de son action.
Enfin, la politique sécuritaire, non en mesure de répondre aux besoins des populations, constitue un argument solide de refus d’une réélection du Président Joseph Kabila. En effet, même s’il est de mise que la RDC a beaucoup de difficulté à se stabiliser, le gouvernement peine encore plus à lutter contre les groupes armés, nationaux et étrangers, responsables de nombreuses violations des droits de l’Homme, ainsi que du déplacement massif des populations.
A deux ans de la fin de son second mandat, le bilan de son action est très peu en faveur du renouvellement de la confiance du peuple congolais à son égard. En clair, sauf coup d’Etat constitutionnel réussi, le règne de l’actuel président tire à sa fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.