G20 : Vers une croissance de 5% en 2018

G20A la rencontre de Sidney, les 19 pays les plus riches de la planète ainsi que l’UE se sont attelés sur deux questions principales : le retour d’une bonne croissance mondiale et la lutte contre l’évasion fiscale.
Pour le premier, un objectif majeur a été fixé, en vue d’atteindre une croissance de 5% d’ici 2018, soit un peu plus de 2000 milliards de dollars. Pour le second, la stratégie consiste à mettre fin au secret bancaire .Mais cela reste très difficile du fait que cela représenterait un manque à gagner considérable pour certains pays membres du G20. Une phrase clé a marqué le communiqué final, les participants se sont engagés à « développer des politiques ambitieuses mais réalistes ».
Globalement, les ministres des Finances sont sortis confiants de la rencontre en  faisant remarquer que ce nouveau cap permet de se rendre compte du chemin parcouru depuis le déclenchement de la crise mondiale.
Il s’agissait d’abord d’arrêter hémorragie,  de réduire les déficits, en sauvant la zone euro et aujourd’hui on parle de reprise de l’économie ainsi que de la croissance. Cela confirme combien la situation a évolué et devrait donc permettre aux marchés financiers de reprendre confiance.
La rencontre a également permis d’aborder la question des pays émergents qui s’inquiètent de la nouvelle direction prise par la FED qui jusque-là tenait une politique monétaire très accommodante. Les banques centrales des pays du G20 ont affirmé s’engager à veiller à l’impact de leurs décisions sur l’économie mondiale et calibrer leurs politiques monétaires.
Le G20 regroupe les 19 pays les plus riches du monde et l’Union européenne qui concentrent à eux seuls, près de 85% de la richesse mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.