Erythrée : Augmentation des ressources dans la mine de Bisha

bisha-13Une récente évaluation de la mine de Bisha située à quelque 150 km à l’ouest d’Asmara, la capitale érythréenne, fait état d’une augmentation de 29% de ses ressources.
L’annonce a été faite le 18 février par la compagnie minière canadienne Nevsun Resources Ltd, listée sur TSX et NYSE MKT. Celle-ci détient plusieurs concessions représentant 60% du projet Bisha. Cette augmentation fait suite à l’évaluation des ressources non exploitées sur plusieurs sites, notamment les gisements de Hambok et Northwest Zone ainsi que les réserves des mines Bisha Main et Harena.
Opérationnelle depuis plus de trois ans déjà, la mine de Bisha est la première mine de cette ampleur et le premier investisseur international majeur de l’Erythrée. Elle renferme de l’or, du cuivre, mais aussi du zinc. Les études menées par Nevsun Resources indiquent la présence de 9,3 millions de tonnes d’oxyde d’or, des ressources supergènes de cuivre et aussi du cuivre associé au zinc.
Avec un accroissement de 22%, la quantité de cuivre est désormais estimée à 1,4 milliard de pounds tandis que les ressources indiquées de zinc sont évaluées à un total de 3,2 milliards de pounds. La mine Bisha se présente comme l’une des mines de cuivre à forte teneur et à ciel ouvert au monde. Son exploitation laisse entrevoir des profits considérables pour l’Erythrée, petit pays de la corne de l’Afrique, qui figure généralement en queue de liste dans les classements mondiaux en matière de développement, économique ou social.
Le régime d’Asmara est souvent pointé du doigt par la communauté internationale et  les organisations de défense des droits de l’Homme, comme l’un des plus répressifs. Cependant l’ouverture du site de Bisha pourrait favoriser l’accroissement dans le pays d’investissements étrangers et, peut-être, permettre au pays de sortir de l’isolement et de l’extrême pauvreté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.