Bénin : Projets contre la malnutrition

diet-nomadeLe ministre béninois des Finances, Jonas Gbian, et le représentant résident de la Banque Mondiale, Olivier Fremond, ont signé mardi à Cotonou, un accord de financement portant sur un projet multisectoriel de l’alimentation, de la santé et de la nutrition au Bénin. L’institution financière internationale s’est engagée à débourser 28 millions de dollars sous forme de subvention en faveur de cette initiative.
Ce projet a pour objectif le renforcement du capital humain et de l’environnement social dans le cadre de la lutte contre la malnutrition. Plus concrètement, il s’agira de soutenir les services de nutrition mensuels accessibles au niveau communautaire et certaines prestations périodiques.
Le premier volet bénéficie à 150 000 bébés environ tandis que le second profite à 250 000 enfants en bas âge. Cette population est issue des couches les plus menacées par l’insécurité alimentaire. A côté, il est prévu d’offrir à 75 000 mères et adolescentes enceintes des services de nutrition et une formation, visant à les outiller sur l’insuffisance pondérale et l’anémie et les moyens  d’éviter les difficultés.
Ce n’est pas de manière anodine que la Banque Mondiale a tenu à soutenir ce projet. En effet, les chiffres du ministère de la Santé, en rapport avec la malnutrition, sont extrêmement préoccupants. D’après une récente étude, environ 50 % des enfants béninois de moins de 5 ans connaissent un retard de croissance. Comme si cela ne suffisait pas, un enfant sur 10 est émacié et 15 % des bébés viennent au monde avec un poids insuffisant. A propos de ces nourrissons, seuls 33 % jouissent de l’allaitement maternel exclusif au cours des six premiers mois de vie. Enfin, 80 % des enfants sont anémiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.