Public Investment Corporation s’étend en Afrique de l’Ouest

PIC-presidentLe gestionnaire sud-africain de fonds de pension Public Investment Corporation (PIC) a choisi, comme partenaire stratégique dans la sous-région ouest-africaine, Phoenix Capital Management (PCM).
Sur le continent noir, PIC n’est plus à présenter. Le groupe sud-africain y est le principal gestionnaire de fonds de pension, avec un total sous gestion de l’ordre d’une centaine de milliards d’euros.
Depuis déjà deux ans, PIC projette un investissement global de 7 milliards de dollars hors du territoire sud-africain. D’où, son partenariat stratégique avec PCM. Une précision :pour le moment, aucune des deux parties n’a rendu officielle cette information. Mais, selon certaines sources proches du dossier, cette décision a été prise lors du conseil d’administration de la PIC en fin 2013.
De manière concrète, PIC entend entrer dans le capital de PCM Capital Partners, une branche de PCM dédiée à la gestion de fonds de capital-investissement. En même temps, le groupe sud-africain compte investir l’enveloppe de 30 millions de dollars dans un fonds géré par PCM Capital Partners, le West Africa Emerging Markets Growth Fund (WAEMGF). A noter que la BAD fait aussi partie des principaux contributeurs de ce portefeuille.
Les investissements de PIC en Afrique de l’Ouest paraissent très bénéfiques pour les différents Etats de la sous-région et leurs secteurs privés. Les parties prenantes ont besoin d’importants soutiens financiers pour réaliser des projets. L’énergie, les infrastructures, les PME, les finances, le tourisme et l’immobilier figurent sur la liste des secteurs prioritaires établie par le groupe sud-africain.
Plus rassurant, le numéro des gestionnaires des fonds de pension d’Afrique n’est pas à son coup d’essai en Afrique de l’Ouest. Ecobank et Dangote ont déjà bénéficié de ses subventions, soit respectivement 250 millions de dollars et 300 millions de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.