Ghana : baisse de la production d’or

Ghana-baisse-production-orLa commission ghanéenne de régulation des mines vient de rendre publics les chiffres de la production nationale d’or au troisième semestre 2013. Il s’en dégage une importante baisse.
« En juillet et septembre 2013, la production est estimée à 840 600 onces alors qu’elle était d’1,2 million au trimestre précédent ». Des propos du directeur exécutif de cette commission, Ben Aryee, lors d’une conférence de presse. Ce responsable ne paraissait guère surpris par cette contre-performance. De son avis, elle était même prévisible du fait du niveau actuel des cours internationaux du métal jaune. En effet, les compagnies aurifères de la place comme beaucoup d’autres à l’échelle mondiale ont été contraintes de baisser leur production, les revenus et les postes étant menacés par la conjoncture.

A la date d’hier, l’once d’or valait 1 216 dollars. Et, au cours de l’année dernière, son prix a reculé de 28 %. D’après la banque française Société Générale, « la baisse du cours de l’once s’explique par un mouvement général de repli des prix des matières premières et surtout par la perception d’un risque persistant de déflation dans les pays développés ». Il en ressort que, sur les deux dernières années, la valeur de ce métal précieux a connu des hauts et des bas. Pour rappel, le prix de l’once d’or a frôlé les 2 000 dollars en 2011 ; cette hausse était alors liée au contexte de l’époque, l’or étant redevenu une valeur refuge à la suite de la crise financière mondiale.

Pour revenir au Ghana, ce pays connaît, à présent, le plus important recul de sa production d’or depuis 1981. Les statistiques de la commission le prouvent suffisamment : en 2011 et 2012, cet Etat ouest-africain a produit respectivement 3,6 millions et 4,2 millions d’onces d’or. Malgré tout, il demeure le dauphin du leader sud-africain sur l’échelle des pays producteurs d’or du continent noir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.