Réintégration du Mali dans l’AGOA

2013-12-20T205043Z_1869420406_TB3E9CK1LW8NS_RTRMADP_3_USA-OBAMA-NEWSCONFERENCEEn début de semaine, le président américain Barack Obama a annoncé la réintégration du Mali dans l’African Growth and Opportunity Act (AGOA). Une nouvelle qui a énormément réjoui les autorités maliennes.

D’après un diplomate américain basé à Bamako, le chef d’Etat américain a voulu, en prenant cette décision, salué « le retour à l’ordre constitutionnel ainsi que les progrès immenses réalisés par le pays en matière de démocratie », a-t-il déclaré sous couvert d’anonymat. L’AGOA a pour objectif de stimuler le développement économique des Etats africains, en facilitant l’exportation de leurs produits vers les USA. Mais, cette opportunité est fortement liée à la démocratie et la bonne gouvernance dans les pays bénéficiaires. C’est pourquoi depuis le 22 mars 2012, date du coup d’Etat au Mali, celui-ci avait été mis à l’écart de ce programme. Mais, cela fait à présent partie du passé, vu que le Mali retrouve, dès le 1er janvier 2014, son statut de partenaire privilégié des Etats-Unis.

Pour rappel, les USA ont importé 6,3 millions de produits maliens en 2010, selon des informations émanant du Département américain du Commerce. La même source indique que le Mali a également importé, durant la même année, 37 millions de biens d’origine américaine. A noter que les machines-outils et les produits pharmaceutiques en constituaient la majeure partie.

Les avantages liés à l’AGOA à présent récupérés, les autorités maliennes visent la reprise du Millenium Challenge Corporation (MCC), qui donne accès à un fonds bilatéral destiné à financer certains projets. Ce volet de la coopération entre les Etats-Unis et le Mali avait également été interrompu à la suite du putsch. A ce moment, deux grandes initiatives étaient en cours de réalisation, à savoir la modernisation de l’aéroport de Bamako-Sénou et le projet d’irrigation d’Alatona.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.