Mali : Un proche de Mokhtar Belmokhtar abattu

mali-le-proche-d-un-chef-jihadiste-tue-par-l-armee-francaise_735924_510x255Selon certaines sources régionales, un proche du leader islamiste algérien Mokhtar Belmokhtar a été tué la semaine dernière par l’armée française au nord-est du Mali. Il s’agit du Mauritanien Hassan Ould Khalil, plus connu sous le nom de Jouleibib.

Il semble que ce dernier était le numéro 2 de la katiba (brigade combattante) de Mokhtar Belmokhtar. Ce qui faisait de lui le bras droit du chef islamiste. En plus  de cette première fonction, il se chargeait également de la communication de la milice. D’où, il se mettait en exergue dans toutes les opérations de libération d’otages européens enlevés par les hommes de Mokhtar Belmokhtar. C’est donc certainement une grande perte pour ce groupe armé.

Jusqu’à présent, des sources militaires françaises n’ont pas confirmé cette information. Mais, d’autres sources affirment que les éléments français ont pu retrouver la trace de Jouleibib grâce à des renseignements émanant de la population. Aussi, ont-ils visé un 4X4 dans la nuit du jeudi dernier. Ce véhicule se situait à Tessalit dans l’extrême nord du Mali et avait, à son bord, trois djihadistes, dont Jouleibib. Tous ont été abattus. Par la suite, l’armée française aurait récupéré un téléphone satellitaire et un ordinateur appartenant au collaborateur de Mokhtar Belmokhtar dans le 4X4.

A retracer son parcours d’islamiste, Hassan Ould Khalil n’était pas un enfant de cœur. Pour preuve, il a participé à l’enlèvement et la mort de deux jeunes français, Antoine de Leocourt et Vincent Delory, en janvier 2011. Ce n’est pas tout.Le djihadiste était également impliqué dans la planification de la prise d’otages sur le complexe gazier d’In amenas en Algérie, ayant provoqué 27 morts.

Hassan Ould Khalil faisait aussi partie des cerveaux des attentats suicides visant les installations d’Areva au Niger au mois de mai dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.