Afrique de l’Ouest : Quarantième anniversaire de la BOAD

arton56083Depuis mercredi dernier, la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) a célébré son quarantième anniversaire à Lomé. Une occasion de faire un bilan et d’envisager l’avenir.

Certains chefs d’Etat de la sous-région étaient présents, parmi lesquels le Malien Ibrahim Boubacar Keita, le Togolais Faure Gnassingbé le Béninois  Thomas Yayi Boni et le Nigérien Mahamadou Issoufou.Certains de leurs  homologues ivoirien, burkinabé, sénégalais et bissau-guinéen n’ont  pu y assister. Cela n’a pas empêché aux participants de dresser un bilan de l’activité de la BOAD. Cette institution financière n’a pu mobiliser que 5,7 milliards de dollars au cours de son histoire. Cette enveloppe globale semble assez modeste pour une banque sous-régionale. Toutefois, elle a servi à soutenir 700 programmes et projets en Afrique de l’Ouest.

C’est pourquoi les dirigeants ainsi que les décideurs ouest-africains s’attèlent à tracer des perspectives beaucoup plus ambitieuses. D’où, notamment, l’organisation, dans le cadre de ces festivités, d’un colloque international sous le thème : « Banques sous régionales de développement : nouveaux enjeux, nouveaux défis ». L’objectif consiste  à accompagner les Etats ouest-africains sur la voie de l’émergence. Il sera question d’intégrer des marchés financiers internationaux pour améliorer la capacité de mobilisation des capitaux. Selon le président de la BOAD, Christian Adovèlande, jouir de la note d’une agence financière internationale en constitue la clé essentielle.

Autre alternative, c’est de permettre à des pays africains comme à ceux d’autres continents et à des structures privées d’entrer dans le capital de la BOAD. Tant d’options que cette banque commencera à explorer dès l’année prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.