Publié Le : jeu, Jan 30th, 2020

Côte d’Ivoire : Soro s’oppose à la révision de la Constitution

L’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, a annoncé au cours d’une conférence de presse tenue ce mercredi à Paris, qu’il s’opposerait à toute modification de la Constitution dans son pays, estimant «inacceptable» le fait de «changer les règles du jeu» à quelques mois de la présidentielle.

Début janvier, le président ivoirien, Alassane Ouattara, avait annoncé son intention de proposer au Parlement des modifications de la Constitution, assurant qu’il ne s’agirait pas d’éliminer «qui que ce soit» de la course à la présidentielle.

Mais Soro ne l’entend pas de cette oreille. «Je suis totalement opposé et nous nous opposerons pacifiquement au changement de la Constitution», a-t-il déclaré, dénonçant la tentation d’essayer de «traficoter chaque fois les Constitutions pour flouer le citoyen».

Candidat à la présidentielle d’octobre prochain, l’ancien chef de la rébellion et ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne dit avoir déclaré sa candidature en octobre «sur la base de la Constitution». «Comment (…) admettre qu’en cours de jeu on change les règles ? s’est-il interrogé.

Soro vit actuellement en exil en France, suite à un mandat d’arrêt émis contre lui par la justice ivoirienne, au moment où il avait voulu regagner son pays, le 23 décembre dernier, après six mois à l’étranger. Il accuse son ancien allié Ouattara d’être à la manœuvre dans cette situation.

«M. Ouattara veut m’écarter de l’élection présidentielle de 2020 tout simplement parce que je suis le favori et tous les sondages le disent», a-t-il expliqué, martelant qu’il maintient sa candidature et qu’il serait prêt à rentrer en Côte d’Ivoire et à se mettre à la disposition des institutions judiciaires.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>