Publié Le : jeu, Jan 3rd, 2019

L’Union africaine appelle la Commission électorale de la RDC au respect du verdict des urnes

La mission d’observation électorale de l’Union africaine (MOEUA) en République Démocratique du Congo (RDC), conduite par l’ancien président malien, Dioncounda Traoré, a dit mercredi dans une «déclaration préliminaire», «souhaiter fortement que les résultats qui seront proclamés soient conformes au vote du people congolais».

Selon l’ancien président malien, les élections «se sont globalement déroulées dans un climat apaisé et serein, malgré les ingérences et tous les défis organisationnels, politiques et sécuritaires».

«La tenue de ces élections constitue en soi une première grande victoire du peuple congolais», a affirmé Dioncounda qui pilote les 23 équipes d’observateurs de l’UA, déployées dans 13 provinces, relevant néanmoins une série de dysfonctionnements pendant la campagne et le jour du vote.

La MOEUA a relevé un retard à l’ouverture de certains bureaux de vote «allant parfois jusqu’à 5 heures […] dû à la mise en marche des machines à voter [et] l’arrivée tardive du matériel électoral». Ces retards ont été finalement «compensés» dans la majorité des bureaux de vote visités.

«Quelques bureaux de vote notamment à Limete, Kalemie et Matadi» n’avaient pas reçu de matériel électoral en quantité suffisante, a encore constaté la mission de l’UA.

Le pays attendra, fiévreusement et en l’absence de l’accès à Internet et aux réseaux sociaux, jusqu’au 6 janvier au plus tard, l’annonce des premiers résultats par la CENI.

Le bureau de la mission d’observation électorale de l’Église catholique a été vandalisé dans la nuit de dimanche à lundi à Bunia, dans le nord-est du pays.

«On a emporté des machines qui ont servi au travail de récolte des résultats de Bunia, mais cela ne va pas impacter le transfert des résultats parce que tous les résultats de Bunia ont été bel et bien transmis ici à Kinshasa», a déclaré à la presse le responsable la Commission Justice et paix (CJP) de la Cenco, le père Clément Makiobo.

Pour ces élections, l’Eglise catholique de la RDC a déployé 40.000 observateurs dans ce pays qui n’a jamais connu de passation pacifique du pouvoir depuis son indépendance en 1960.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>