Niger : Signes encourageants dans la lutte contre la mortalité infantile

0D’après Save the Children, le Niger a fait le plus de progrès au monde en matière de réduction de la mortalité infantile sur les deux dernières décennies. Il faut signaler que le taux de mortalité infantile est toujours important au Niger. Mais, comparée aux chiffres antérieurs à 1990, l’évolution est indéniable. Pour preuve, à cette date, la mortalité des moins de 5 ans s’élevait à 326 pour 1000. Mais, l’année dernière, elle n’était plus que de 114 pour 1000. Une forte diminution qui place le Niger parmi les 10 premiers pays au monde ayant progressé sur ce point à l’instar du Libéria, du Rwanda, de Madagascar, de la Tanzanie et du Mozambique. Ce résultat ne s’est pas fait tout seul. Le gouvernement nigérien a mis en place des soins gratuits pour les femmes enceintes et les enfants. En parallèle, plusieurs programmes de nutrition ont été développés. Ce  qui n’a pas tardé à donner d’excellents résultats.

Si les avancées nigériennes sont concrètes, bon nombre de pays traînent encore dans ce domaine. Save the Children, qui a travaillé sur 75 Etats dans le cadre de cette étude, s’en est très vite rendu compte. A titre d’illustration, Haïti, la Papouasie, Nouvelle-Guinée et la Guinée Equatoriale constituent les lanternes rouges de ce classement.

Par ailleurs, d’autres pays, à l’instar du Bangladesh et du Cambodge, ont fait des efforts. Mais, ceux-ci se sont trouvés en difficultés à cause  des inégalités géographiques ou sociales qui les caractérisaient. C’est à cause de ces mêmes facteurs que 4 millions d’enfants africains n’ont pu être sauvés entre 1998 et 2008.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.