Erythrée : le naufrage de Lampedusa aurait déjà coûté 130 morts

photo-fournie-par-l-agence-de-sante-de-palerme-montrant-des-corps-de-migrants-alignes-le-3-octobre-2013-sur-un-quai-du-port-de-lampedusa_4075226L’Erythrée et la Somalie auraient perdu beaucoup de leurs ressortissants aux larges des côtes italiennes. D’après les informations officielles, un bateau avec à son bord 500 migrants a fait naufrage vers Lampedusa. Le bateau transportait essentiellement des migrants en provenance d’Erythrée. Ayant embarqué au port de Misrata en Libye, ils voulaient entrer illégalement en Europe. La chance  n’a pas été au rendez-vous pour eux et l’on dénombre déjà plus de 130 morts tandis que près de 200 personnes seraient encore portées disparues. Les services italiens auraient déjà récupéré environ 150 passagers. Les recherches sont toujours en cours et d’autres rescapés seront certainement trouvés.

D’après les témoignages, des enfants ainsi que des femmes enceintes feraient partie des naufragés. Vu l’importance de ce drame qui se déroule aux portes de leur pays, les autorités italiennes ont décidé de proclamer une journée de deuil nationale à la mémoire des disparus.

Devant un spectacle aussi macabre, des questions sur la gestion des flux migratoires se posent. Il ne s’agit pas du premier naufrage de cette ampleur. Il y a deux ans déjà, 270 personnes trouvaient la mort aux larges des côtes italiennes. Aucun deuil national n’avait été décrété à l’époque et certains observateurs pensaient que cela aurait servi de facteur de dissuasion pour les migrants africains qui, sans cesse, veulent entrer en Europe.

D’après le témoignage des rescapés, le navire a pris feu lorsque des migrants tentaient d’allumer des signaux de détresse et  des fuites d’essences ont été constatées sur le bateau.

Depuis le début de cette année, près de 22.000 clandestins auraient déjà débarqué en Europe. Cette immigration massive est la conséquence des choix politiques aussi bien des dirigeants africains qu’européens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.