Djibouti : Mise en œuvre du programme « Zéro Bidonville »

djibouti-bidonvileDjibouti veut faire de sa capitale une ville moderne à l’horizon 2015 en éradiquant de son paysage toutes les poches d’habitats spontanés, insalubres et précaires. Le programme intitulé « Zéro Bidonville », qui va être mis en œuvre cette année, a été présenté au gouvernement djiboutien mardi par Mme Amina Abdi Aden, la secrétaire d’Etat chargée du Logement.
D’après un communiqué publié mardi par la présidence djiboutienne, ce programme intégré de résorption de l’habitat précaire et insalubre va permettre d’en finir avec les bidonvilles à Djibouti la capitale, d’améliorer durablement les conditions de vie urbaine et de répondre de manière appropriée aux besoins de logements décents pour tous les citoyens de Djibouti.
Sa mise en œuvre se fera concrètement par le réaménagement des anciens quartiers périphériques de la ville de Djibouti et la restructuration des poches d’habitats illégaux. L’ensemble des sites impropres à l’habitat va être libéré, les zones d’extension aménagées et des logements neufs vont être construites conformément aux nouvelles exigences de performance.
Des systèmes de crédit matériaux et des coopératives d’habitat vont être mis sur pied pour appuyer la reconstruction en matériaux définitifs des logements précaires. Les autorités djiboutiennes voient dans le programme « Zéro Bidonville » une politique de logement dont l’impact à long terme sera l’amélioration des conditions de vie et du bien-être des populations et la maîtrise du développement urbain sur l’ensemble du territoire djiboutien.
Cette initiative audacieuse du nouveau Secrétariat d’Etat au Logement se veut être en totale conformité avec les Objectifs du Millénaire pour le Développement, puisque l’objectif ultime vise à l’application de la démocratisation de l’accès au logement décent à un coût abordable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.