Gambie : in memoriam des 9 prisonniers exécutés

4687526-7001221Aujourd’hui vendredi, 3 structures de la société civile – l’ONG Article 19, la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) et la Coalition pour le Changement en Gambie (CCG) – organisent une table ronde à Dakar en la mémoire des 9 prisonniers exécutés par l’Etat gambien il y a un an jour pour jour.

Cette rencontre n’a qu’un seul but : dire non à la peine de mort en Gambie et réclamer justice. Cette condamnation aura certainement un écho plus fort étant donné que plusieurs organisations de la société civile prennent part à cette rencontre. Parmi celles-ci, on peut citer la Ligue Sénégalaise des Droits de l’Homme (LSDH), l’Association Gambienne pour la Restauration de la Démocratie et les Droits Humains (MRDG) et Amnesty International. Pour encore mieux faire attendre la voix de la raison, cette table ronde sera suivie d’un point de presse. Derrière la protestation contre la peine capitale, plusieurs autres revendications seront exprimées : certains vont réclamer plus de liberté d’expression dans ce pays ouest-africain que bon nombre de professionnels de la presse se sont résolus à quitter à la suite de la répression dont cette corporation y est fréquemment victime ; d’autres tenteront de remettre à l’ordre du jour le soutien aux victimes de violation des droits de l’homme et d’attirer l’attention tant de la communauté africaine qu’internationale afin que ces violations s’arrêtent une bonne fois pour toute.

Le Sénégal, dont la capitale abrite cet évènement, est particulièrement concerné par cette affaire. En effet, deux de ses ressortissants ont été exécutés à cette triste occasion. Ce qui n’a pas manqué de refroidir les relations entre Dakar et Banjul.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.