Liberia : Aureus Mining fait une découverte en or

0a877828533e893a5b9769db5c51c805_LHier mardi, Aureus Mining a annoncé la découverte d’une zone aurifère dans l’ouest du Libéria. Selon les estimations de la compagnie minière canadienne, ce gisement pourrait produire jusqu’à 31 tonnes du précieux métal.

Aureus Mining détenait une licence d’exploitation de 25 ans renouvelable sur une surface de 457 km2. C’est au travers de ce permis qu’il a pu tomber sur cette mine. A peine découvert, ce gisement situé notamment dans les localités de Kinjor et Lajor est déjà l’objet de toutes les ambitions. Ainsi, Shirk Sonii, le porte-parole d’Aureus Mining, a précisé que la société minière vise une production annuelle de 3,7 tonnes. Ce, sur 8 ans.  L’entreprise canadienne ne compte pas perdre de temps : selon la même source, il se peut que la production des premières onces d’or soit entamée dès cette année et, plus précisément, au dernier trimestre. Une diligence facile à comprendre vu l’importance des profits que devrait générer cette activité. En effet, grâce à cette activité, Aureus Mining pourrait gagner jusqu’à 120 millions de dollars l’année.

Mais, avant d’accéder à ce pactole, il faudra fournir d’importants efforts. La mine se situe juste en dessous des deux villes. D’où, son exploitation nécessitera le déplacement des habitants. D’ici le mois d’octobre, ceux-ci seront relogés dans un site de réinstallation distant de plus de 800 km2. A priori, ces populations bénéficieront de meilleures conditions sociales qu’à Kinjor et Lajor, ce qui a contribué à les séduire. En outre, la mine générera de l’emploi et ses retombées financières permettront de soutenir des facilités agricoles en faveur des paysans autochtones.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.