Kenya : Airtel et Total s’associent

airteluganda_1L’opérateur télécom Airtel Kenya est décidé à étendre son service « Mobile Money » à toutes les transactions financières pour ses abonnés. Dans cette optique, l’opérateur vient de signer un accord de partenariat avec le géant français Total.

Cet accord permet aux usagers d’Airtel abonné au service Mobile Money d’effectuer les payements des services via la plateforme. Total étant l’un des plus grands distributeurs des produits pétroliers sur le territoire kenyan, la mesure trouvera écho auprès de la population. En plus de pouvoir régler les factures avec leurs téléphones, les abonnés pourront également retirer de l’argent au niveau des stations services de Total. Actuellement le service est déjà disponible sur les grandes villes telles que Nairobi et Mombassa. A termes, l’accord prévoit aussi de mettre en place un mécanisme de dépôt pour que les abonnées puissent alimenter leurs comptes virtuels au niveau des stations services. Cependant il faudrait attendre encore quelques temps jusqu’à ce que tous les aspects financiers liés à l’opération puissent être finalisés et publiés.

Aussi, le développement des services financiers sur mobile projette les services bancaires dans une nouvelle dimension. Pour un pays comme le Kenya où le taux de pénétration bancaire est faible alors que le taux de pénétration en téléphonie mobile est plus élevé, le service Mobile Money permet aux populations les moins aisées d’accéder aux services de type bancaire. Par ailleurs, même les populations déjà bancarisées sont attiré par ce service. En effet, la plateforme mobile présente une ergonomie agréable et il permet aux consommateurs de regrouper plusieurs types de service sur une même plateforme, ce qui répond aux problèmes d’encombrement. Aussi, les des points forts de ce mode d’opération c’est qu’il réduit considérablement les couts de transaction.

Après les stations services, les consommateurs espèrent que le service pourra s’étendre à d’autres types d’opérateurs économiques et aux petites opérations commerciales ponctuant la vie du kenyan moyen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.