Kinross renfloue ses caisses en Mauritanie

4-kinross-gold-corpL’annonce  du géant canadien dans la production de l’or n’est pas passée inaperçue et a supplanté aux rumeurs. En effet, dans un communiqué de presse de ce lundi,  Kinross Gold a fait savoir  qu’il envisage d’investir 2,7 milliards de dollars américains dans l’agrandissement de sa mine située en Mauritanie.

Par ailleurs, l’heure n’est pas à la course car une décision finale concernant ce projet sera prise ultérieurement, le temps pour l’entreprise de murir le projet par une analyse minutieuse. A cet effet, 2014 est la date butoir pour la concrétisation de cette grande ambition comme l’a annoncé J. Paul Rollinson, le PDG de Kinross dans le communiqué. Mais un examen préliminaire du projet se montre encourageant.Cet examen se base sur un prix de vente de l’or fixé à 1 500 dollars l’once, soit un peu plus que le cours actuel de l’or.

L’agrandissement du gisement géant et la construction d’une nouvelle usine de traitement du minerai augmenteraient la production annuelle d’une manière considérable avec un coût abordable d’or pendant cinq ans. Au total, 38 000 tonnes de minerai seront traitées par jour et l’entreprise est devenue propriétaire de la mine lorsqu’elle a racheté à son compatriote Red Back Miningil y a 3 ans.

Kinross a dû par après déprécier une grande partie des actifs acquis qui étaient surévalués selon certains analystes.  Et de ce fait,  l’entreprise a subi une perte de 2,5 milliards de dollars en 2012.Les nouveaux sites que Kinross veut exploiter comptent des réserves prouvées estimées à 10 millions d’onces d’or et pourront doper le chiffre d’affaires de la firme. La concession octroyée par l’état mauritanien va jusqu’en  2033.Les projets  de Kinross sont internationaux et s’étendent jusqu’aux Etats-Unis, au Brésil, au Canada, au Chili, au Ghana, en Equateur et en Russie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.