Une nouvelle loi stimule les investissements privés au Cameroun

imagesA la faveur de la promulgation de la loi n°2013/004 par le président de la République camerounaise, le jeudi dernier, de nouvelles facilités ont dorénavant été accordées aux investisseurs privés, nationaux et étrangers en vue de promouvoir et d’inciter les investissements productifs.

En effet, en promulguant cette loi,l’Etat entrevoit de stimuler aussi bien une forte croissance économique que l’emploi. Pour ce faire, il a mis en place une politique d’incitation qui porte sur trois divers domaines.

D’abord, les facilités fiscales et douanières, généralement liées à des exonérations de divers ordres, sont celles qui seront accordées aux investisseurs lors de leur installation et de l’exploitation.Quant à la seconde catégorie des incitations à savoir celles financières et administratives, sous réserve des obligations qui sont les siennes,elles militent pour de meilleures opérations d’échange. A titre illustratif, des comptes en monnaie locale et en devises peuvent être ouverts tant au Cameroun qu’à l’étranger. Enfin, des secteurs dont le développement est prioritaire pour le Cameroun, comme l’agriculture, la pêche et l’élevage, auront la grâce d’incitations spécifiques.

De manière générale, ladite règle porte sur les opérations relatives à la création et à l’extension. Elle touche tout aussi bien le renouvellement que le réaménagement d’actifet/ou la transformation d’activités dans les domaines autres que ceux pétrolier, gazier et minier. Aussi, concerne-t-elle le régime général des contrats de partenariat.

Somme toute, aussi bien pour les investisseurs que pour le Cameroun, la nouvelle loi présente des avantages : c’est une belle illustration d’un partenariat public-privé à tendance gagnant-gagnant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.