Niger : Ahmadinejad et Issoufou n’évoquent pas le nucléaire

Niger Ahmadinejad et Issoufou n'évoquent pas le nucléaireHier mardi, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a clôturé sa visite de 48 heures au Niger. De nombreux accords économiques ont été conclus entre les deux pays mais aucun, ce qui peut surprendre, dans le domaine du nucléaire.

La question de l’uranium a été le point-phare de la conférence de presse conjointe qu’ont accordée les présidents iranien et nigérien. C’était presqu’une évidence vu que le Niger est l’un des plus grands producteurs mondiaux, et que l’Iran, un gros demandeur en raison de son programme nucléaire et des sanctions qu’il lui coûte. Aux questions des journalistes, les deux chefs d’Etat ont d’une même voix affirmé que la question n’avait pas été évoquée. Le Président Mahmadou Issoufou s’est contenté de rappeler que l’Iran était également producteur d’uranium. Même si la question de l’uranium n’a pas été spécifiquement abordée cette fois-ci, elle pourrait l’être prochainement vu que les deux présidents ont lancé les bases d’une coopération économique entre les deux Etats.

Des accords économiques ont été signés dans les domaines de la santé, du commerce et des infrastructures. L’Iran envisage également une coopération dans le domaine de la production pétrolière. Des gisements sont exploités depuis 2011 dans l’est du pays par les chinois. La modernisation de l’agriculture est également au programme, Mahmoud Ahmadinejad espérant ainsi aider le Niger à résoudre le problème des crises alimentaires qui le frappent régulièrement.

Le Niger a récemment remis en cause son partenariat historique, qu’il estime très déséquilibré, avec la France qui exploite son uranium depuis plus de 40 ans dans le nord du pays par l’entremise du groupe Areva. L’Iran pourrait se révéler un partenaire alternatif. Mahmoud Ahmadinejad poursuit sa tournée en Afrique de l’Ouest par le Ghana.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.