Burkina Faso : une bonne croissance économique

Burkina Faso une bonne croissance économiqueL’année dernière, le Burkina Faso a signé une croissance économique de 7,9 %. Un résultat lié aux bonnes récoltes à la forte exploitation des mines d’or. Le Burkina Faso est passé d’une période de sécheresse à l’abondance. En effet, l’aridité et le déficit céréalier comme conséquence avaient sérieusement marqué l’année 2011 de ce pays ouest-africain. Comme si cela n’était guère suffisant, plusieurs soulèvements des militaires, notamment, à Koudougou venaient envenimer la situation du pays. Ainsi, le PIB burkinabé n’avait évolué que de 4,2 % au terme de cette année. Mais, heureusement, toute cette sombre page est déjà derrière Ouagadougou : le ministre de l’Economie et des Finances, Lucien Marie Noël Bembamba, a confirmé une croissance économique de 7,9 % en 2012. Celle-ci s’explique d’abord par les récoltes hors du commun réalisées au pays des hommes intègres : elles ont bondi de plus de 30 % en comparaison à l’année précédente. A côté, l’exploitation aurifère n’a pas été en reste : les exportations du précieux métal ont avoisiné un total de 40 tonnes sur toute l’année dernière. Couplées à des cours mondiaux favorables, ce mélange a abouti à une conclusion probante. Du coup, l’Etat a eu assez de moyens pour grossir ses investissements. Ce, particulièrement, en ce qui concerne la dotation en infrastructures. Quant à l’année en cours, le gouvernement s’attend à une croissance économique d’au moins 7 %. Mais, les 10 % sont tout à fait envisageables selon l’argentier de l’Exécutif burkinabé. Un objectif qui pourra être atteint par le démarrage de certaines initiatives, parmi lesquelles le projet Tambao au nord du pays. Il s’agit de l’exploitation d’un gisement de bauxite. Dans cette quête, le Burkina bénéficiera de la main forte du Fonds Monétaire International (FMI), qui va contribuer à l’instauration d’une meilleure fiscalité minière dans cet Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.