Sierra Leone : condamPrince Taylor né à 2 ans et demi de prison

Sierra Leone Prince Taylor condamné à 2 ans et demi de prisonPrince Taylor, un enquêteur pour le compte de l’ancien chef d’Etat du Liberia, Charles Taylor, a été condamné à 2 ans et demi de prison. L’homme de main a été reconnu coupable de 5 chefs d’accusation d’outrage à la cours. Son principal crime est sa tentative de pousser des témoins du procès à une rétractation. Pression, corruption ou menace. Les informations rendues publiques ne donnent pas de détails quant à la nature des moyens utilisés par l’enquêteur pour arriver à ces objectifs. D’après un communiqué de presse publié par le tribunal, Charles Taylor risquait une peine de 7 ans de prison ainsi qu’une amende d’environ 500 dollars. Cependant, la cours a fait preuve de clémence en considérant les facteurs atténuants du dossier. En effet, Prince Taylor a été au service de la justice durant 7 ans où il a exercé en tant que chercheur pour le tribunal. Il a notamment enquêté pour le compte du tribunal spécial pour la Sierra Léone (TSSL) contre les dirigeants des forces de défense civile. Aussi, le témoignage de son père en sa faveur lors des audiences a fait pencher la balance vers une peine moins importante. Par ailleurs, le procès en appel contre l’ex-dirigeant suit son cours. Après avoir été condamné en premier lieu à 50 ans de prison, le parquet du tribunal spécial pour la Sierra Leone requiert cette fois une peine aggravée allant jusqu’à 80 ans de prison. L’accusation a changé de fusil d’épaule, elle compte insister cette fois sur une participation de l’ancien chef d’Etat, non comme simple complice mais comme coupable direct des crimes commis. Lors du premier procès, il a été condamné pour avoir planifié, aidé, et encouragé des crimes graves commis par les rebelles du RUF en Sierra Leone. Selon le tribunal spécial, un jugement en appel est attendu avant la fin de l’année en cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.